Ne nourrissez jamais trop.

Car cet automne nous offre de belles miellées.

Notamment sur le lierre, la renouée du japon et la verge d'or.



Ce que vous risquez.

C'est un blocage de ponte.

En fait, la reine a besoin de place pour pondre.

Et si vous bourrez votre ruche au sirop, vous risquez de saturer toutes les cellules de cire de sirop et de nectar.



Vous risquez d'empêcher les abeilles d'hiver de naitre.

Car rappelez vous que les abeilles d'hiver naissent à partir de septembre.

Et c'est dommage car vous aurez de plus petites colonies.

Plus vulnérables contre le froid.


L'an dernier, un blocage de ponte avait eu lieu.

Mais pas pour les mêmes raisons.

Ce qu'il s'était passé, c'est que le vortex polaire arctique était descendu jusqu'en Europe mi-septembre .

La ponte s'était bloquée à cause du froid.

Toutes les abeilles d'hiver n'étaient pas nées.

Et vous l'avez remarqué les colonies étaient minuscules au printemps.

Parfois grosses comme la paume d'une main.


Alors maintenant c'est à vous de juger.

C'est à vous de juger de ce dont les colonies ont besoin.

Vous devez développer votre sens de l'observation.

Si elles ont besoin d'être nourries, continuez à nourrir. 

Si elles ont besoin de place pour pondre, arrêtez de nourrir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.