(Note de Simon : Cette semaine, c’est guillaume du blog mespremieresruches.com qui nous écrit un article sur l’apiculture. Je trouve que guillaume aborde l’apiculture avec un angle très intéressant qu’on ne voit pas ailleurs sur le net, avec des résumés de livres, de films et des interviews sur l’apiculture. Je lui laisse la place et visitez son blog!)

Je tenais à vous partager cet article, car, sur les forums entre apiculteurs, j’ai régulièrement vu ce débat concernant le miel: mais pourquoi donc le miel n’est-il pas vegan ? Un des critères de choix pour qu’un aliment soit vegan est que cet aliment soit respectueux du mode de vie des animaux ou des insectes qui le produisent.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je me présente: je m’appelle Guillaume, je suis blogueur et apiculteur amateur. Je publie sur le blog mespremieresruches.com des articles pour mieux comprendre l’apiculture, j’interviewe des apiculteurs amateurs et je fais des résumés de films et livres sur l’apiculture. Je remercie Simon de me permettre de faire un article invité sur son blog.

Nous, apiculteurs, nous trouvons que le miel est l’une des plus belles, l’une des plus pures substances de notre beau monde, et un grand nombre d’entre nous (apiculteurs) tendent à pratiquer une apiculture responsable, naturelle et respectueuse pour les abeilles. Alors comment se fait-il que même avec une éthique forte et l’utilisation de produits biologiques le miel ne soit pas considéré comme vegan ?

Origine du vegan

On est certain que le véganisme existe depuis le XXe siècle, il est officiellement créé en 1944 par Donald Watson avec la constitution d’une association à Londres: la vegan society. On cite fréquemment cette date bien que le veganisme ait des germes bien plus lointains. On fait référence par exemple à la Grèce Antique et à la Rome Antique, dans ces empires il y avait des courants philosophiques et d’éthique de vie qui se rapprochent très fortement du veganisme que l’on connaît aujourd’hui.

vegan miel

La vegan society!

On peut citer plus récemment l’exemple de Gandhi qui lui aussi s’abstenait de viande, de lait et d’oeufs. Il aurait d’ailleurs adhéré à la London Vegetarian Society lorsqu’il était à Londres en 1890, cette association constituait les bases de celle que créa par la suite la vegan society. Si l’engagement de Gandhi pour le végétarisme vous intéresse, je vous invite à lire cet article sur le site L214.

Vegetarien, végétalien, vegan

La différence entre ces trois catégories, c’est que les végétariens excluent les produits à base de chair animale, les végétaliens excluent en plus de leur alimentation tout produit d’origine animale (œuf, fromage, lait, miel) et les vegans excluent tout produit d’origine animale de leur mode de vie. (Définitions du site https://conseilqhse.com/).

Je vous résume dans tout ce tableau:

Focalisons nous sur le vegan: principes clés

Grâce à ce tableau, on s’aperçoit que les vegans excluent tout aliment et produit ayant un apport d’origine animale ou ayant été fabriqué par les animaux et insectes eux mêmes comme le cuir, le miel, la soie, etc. La grande différence entre le vegan et les 2 autres modes de consommations cités dans le tableau: végétarisme et végétalien, c’est que le veganisme en plus d’être un mode de consommation, s’apparente à un mode de vie !

Une personne vegane exclut de son alimentation tout produit d’origine animale et adopte un mode de vie respectueux des animaux. Ce mode de vie concerne donc aussi bien l’alimentation, que la manière de se vêtir et tout loisir utilisant des animaux (activité équestre, pêche, etc.).

La pratique de l’apiculture n’est pas compatible avec le mode de vie des vegans. Tout comme la consommation et l’utilisation de tous les produits de la ruche: cire, propolis, miel, pollen, gelée royale.

Et le miel dans tout ça ? Vegan ou pas ?

D’après le site vegan-france.fr , un aliment vegan est un produit exempt de toute substance d’origine animale, n’ayant pas fait appel à des agents techniques d’origine animale et n’ayant été testé d’aucune façon sur eux. D’après cette définition, le miel est donc exclu. J’y reviendrai à la fin de l’article, je souhaite auparavant vous expliquer comment le miel est concrètement fabriqué par les abeilles.

boutique vegan

Une boutique vegan

Comment le miel est fabriqué ?

Et non, le miel n’est pas directement prélevé de la fleur par les abeilles pour être suite stocké dans la ruche, c’est un peu plus compliqué et plus long que cela.

La récolte du nectar

Les abeilles butineuses prélèvent le nectar dans chaque fleur, le nectar est produit par les nectaires, ce sont des glandes placées au fond des fleurs.

Lors du butinage, les abeilles visitent des milliers de fleurs et aspirent le nectar contenu dans les fleurs avec leurs langues, ce nectar est stocké dans leur jabot, c’est un organe de stockage des liquides et de transit de nourriture. La contenance du jabot de l’ordre de 40 à 70 milligrammes.

abeille butineuse sur une fleur

Une abeille butinant sur une fleur

Lorsque le jabot des abeilles est plein, elles rentrent à la ruche afin de transférer le nectar aux abeilles ouvrières.

La transformation du nectar en miel: le critère clé vegan

Dans la ruche, les abeilles qui ont butiné transfèrent le nectar par trophallaxie, c’est un échange de nourriture entre des abeilles appartenant à la même colonie, elles se transmettent le nectar par la langue, une abeille aspire et une autre régurgite. Cela dure une poignée de secondes, l’abeille butineuse répète cette opération plusieurs fois afin de complètement vider son jabot.

fabrication miel abeilles

La thophallaxie 

Les abeilles ouvrières feront plusieurs fois ce procédé de trophallaxie, et ce jusqu’à ce que le taux d’humidité atteigne environ 50%, les abeilles stockeront ensuite le nectar dans des alvéoles. C’est grâce à un ferment (invertase) qui est présent dans les glandes salivaires des abeilles que le nectar se concentre et perd de son humidité. Le nectar évolue et mature avec la formation de deux formes simples de sucres: le glucose et le fructose. En d’autres mots: le miel se structure. Ensuite, grâce à la température de la ruche qui peut monter jusqu’à 35°C, le nectar perdra petit à petit son humidité. La durée du séchage est variable et dépend du taux d’humidité dans le miel. Une fois que la maturation est terminée, c’est-à-dire lorsque le miel contient au maximum 18% d’eau, les abeilles ouvrières referment les alvéoles afin d’avoir une parfaite conservation du miel.

nectar miel abeilles

Ici le miel est renfermé lorsqu’il est assez sec

Conclusion: le miel n’est pas vegan !

Au vu de tout ce que nous avons vu auparavant, notamment les critères de sélection vegan et le processus de fabrication du miel par les abeilles alors non, le miel n’est pas vegan. Il n’est pas vegan car ce n’est pas un aliment végétal bien qu’il provienne du nectar des fleurs, c’est un aliment animal, car il est fabriqué par les abeilles grâce à la trophallaxie et à l’invertase, le ferment présent dans les glandes salivaires des abeilles.

J’espère que cet article vous a
intéressé ! Je remercie Simon de m’avoir invité sur son blog et si vous aimez
le miel (si vous n’êtes pas vegan donc, à moins que vous soyez un
flexi-vegan ) je vous recommande de ne pas mettre du miel dans un thé trop chaud, car
vous perdez alors tous les bienfaits du miel pour la santé.

Webographie
http://www.absolubio.fr/definition-quest-ce-que-cest-le-mouvement-vegan/les-origines-du-veganisme/
https://ivu.org/history/gandhi/